Skip to content

fenêtre sur l’autre 2014

Fenêtre sur l’autre, par Emanuelle Bidou et Catherine Pamart

en collaboration avec les artistes : Boris Gibé, Florent Hammon

avec les photos de Samuel Berthet

montage : Catherine Pamart, Emmanuelle Vié Le Sage, Thomas Sady

mixage : herve herrero

installation plastique « la boite à interstices » : Florent Mabilat

régie générale : Frédéric Guillaume

éclairages : Jaco Bidermann

machiniste : Jean-Philippe Lacaze

direction de production : Joséphine Gelot, Benjamin Beaufort

–spectacle en cours de production–

projet lauréat 2012 du dispositif  « Ecrire pour la Rue » SACD/DGCA, Auteurs d’espaces SACD, soutenu par la Région Ile de France

affiche FENETRE SUR L'AUTRE

 

 

Le Caravansérail a toujours porté des projets transdisciplinaires. « Fenêtre sur l’autre » est destiné à être présenté au public dans l’espace urbain.

Nous expérimentons des modes de prises de vue et de restitutions en relief complexes à mettre en œuvre. Pour autant nous estimons cette démarche suffisamment originale pour offrir un nouveau regard sur un sujet, un contexte social très sensible ou la légitimité à s’y intéresser est parfois difficile à justifier. Les procédés sont autant nouveaux et minimalistes, parfois empruntés aux règles fondamentales et basiques de l’optique largement présentes dans l’univers de Georges Méliès.

Le Bus est un outil de création artistique audiovisuelle et sonore. Le concept repose sur la transformation d’un bus en structure de multi diffusion image et son, afin d’immerger le spectateur dans un espace-temps qui ne lui appartient pas.

Avec “Fenêtre sur l’autre”, la fenêtre du Bus fait partie intégrante du récit et permet de confronter des regards, de confondre des situations. Autour du Bus nous travaillerons en fonction de l’architecture environnante et adapterons constamment notre installation aux lieux dans lesquels elle viendra s’insérer. Le spectateur déambulera dans un parcours sonore et visuel composé d’images projetées sur les éléments urbains et/ou supports que nous créerons nous même dans le but d’interroger la notion d’habitats précaires.

En somme, nous sommes à la recherche d’un point de vue original dans le positionnement du spectateur. Filmer le réel en ayant une approche expérimentale dans sa restitution fonde notre démarche artistique sur ce projet.

 

-logo sacdlogo Region IDFLogo_Seine-Saint-DenisCG_93